Site qui présente la radio locale libre de Rennes: les émissions, les horaires, des infos, les coordonnées, la play list Quota Au programme: chanson/rock...
Attention : vous utilisez une ancienne version du navigateur Internet Explorer (version 7 ou inférieure).
L'affichage du site ne s'effectuera pas correctement. Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur (Menu Outils, Windows Update).
Radio Rennes
Ecoutez en direct

ÉDITO

20/10/2017
ÉDITO

Mobilisation contre le gel des emplois aidés

Pétition unitaire des radios associatives

Le gouvernement a annoncé en août dernier sa décision de supprimer les contrats aidés de type CUI-CAE (130.000 au total).

Si dans certains secteurs associatifs, ceux...

EVENEMENT

RENNES EN FÊTE

28/11/2017
RENNES EN FÊTE

Comme chaque année, Rennes se pare de lumières pour les fêtes de fin d'année. Les festivités proposées par la ville ont débuté le 24 novembre avec l'ouverture des marchés de Noël, et s'achèveront le dimanche 7 janvier 2018.

Nouvelles installations lumineuses, nouvel emplacement pour l'un des deux marchés...

 

PRESSE

Le Rennais : Monsieur Radio Rennes

01/10/2006
Le Rennais : Monsieur Radio Rennes

« Avant, quand on parlait de Radio Rennes, on disait "la radio de Gaby Aubert". Maintenant, quand on me croise dans la rue, on dit "Tiens, v'là Radio Rennes" ! Dans ce sens-là, c'est mieux : je suis une campagne de communication vivante... ». Il n'a plus les cheveux gominés et le look rockabilly de ses 20 ans, mais l'énergie et l'audace sont indemnes. Depuis 25 ans, ce Rennais de naissance dirige Radio Rennes « avec pugnacité et surtout indépendance », précise-t-il, en vous disant tu et vous regardant droit dans les yeux, « parce qu'on m'a trop bousillé les premières années de ma vie ».

Boucher, ça n'attirait pas les filles. A 14 ans, sur l'air de "Fous l'camp, va bosser", Gabriel Aubert devient apprenti boucher, puis boucher. « J'étais déjà un fort caractère. Il fallait que je m'en sorte. Rien que pour les filles : boucher, ça n'attirait pas... ». Cap donc sur les blondes à croquer. Celles des chips Flodor, où il devient VRP. Il bourlingue, tente, ose et ouvre en 1975, l'un des seuls cafés-concerts de la ville, le Ranelagh. La musique, il connaît. Batteur (« mauvais », selon lui) depuis ses 17 ans, il a découvert la lecture par les textes de Brel et de Brassens, il enchaîne bals et concerts. Et comme il ne fait jamais vraiment qu'une chose à la fois, Gaby Aubert a aussi eu le temps d'être manager d'artistes bretons comme Kerguiduff ou Maripol. « Je connaissais bien le milieu, j'avais rencontré pas mal d'artistes et j'avais envie que la musique vive ». Comme le bar n'est pas loin de la maison de la culture, il débauche les artistes de passage. « Je n'étais ni un baba ni un marginal, mais l'un des seuls à passer ma musique, des 33 tours que je retournais moi-même »...

Retrouvez la suite de l'article dans le document associé.

 
 

TOUTE LA PRESSE

© Radio Rennes - Conception : Adlib - Développement : Wanerys