Site qui présente la radio locale libre de Rennes: les émissions, les horaires, des infos, les coordonnées, la play list Quota Au programme: chanson/rock...
Attention : vous utilisez une ancienne version du navigateur Internet Explorer (version 7 ou inférieure).
L'affichage du site ne s'effectuera pas correctement. Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur (Menu Outils, Windows Update).
Radio Rennes
Ecoutez en direct

RADIO RENNES VOUS INVITE !

19/10/2021
RADIO RENNES VOUS INVITE !

Vous souhaitez assister à une émission en public, pour les 40 ans de Radio Rennes ?

La prochaine série d'émissions sera enregistrée ce vendredi 22 octobre de 15h30 à 17h30 à l'hôtel-restaurant Le Victoria, 35 avenue Janvier à Rennes.

Au...

EVENEMENT

TERRE & FLAMME

23/10/2021
TERRE & FLAMME

Organisé par l'association Les Doigts d'Argile, le 6ème salon professionnel de sculpture du Grand Ouest Terre & Flamme se tiendra du 29 octobre au 1er novembre 2021 à Chantepie, aux portes de Rennes.

Un voyage imaginaire dans l'univers des sculpteurs

L'édition 2021 accueillera plus de 40 sculpteurs professionnels et une grande diversité...

 

PRESSE

Radio Rennes, depuis quarante ans sur les ondes !

25/02/2021
Radio Rennes, depuis quarante ans sur les ondes !

1981-2021 : la radio libre est une des plus anciennes en activité en Bretagne. Gaby Aubert, pionnier et fondateur, curieux et grand bavard, se remémore ces quatre décennies passées derrière le micro.

Gaby Aubert est un grand bavard. Et ça vaut mieux quand on dédie une grande partie de sa vie à la radio. La sienne, Radio Rennes, fondée en 1981 dans la cuisine de son café-théâtre, rue Saint-Hélier, a parcouru un sacré chemin. Elle célèbre cette année ses 40 ans.

Les souvenirs se bousculent quand on demande au fondateur, 75 ans, d'en raconter seulement quelques-uns, de ces débuts balbutiants à ses rencontres marquantes. Morceaux choisis.

L'idée
« À l'époque, j'avais un café-théâtre, Le Ranelagh, rue Saint-Hélier. Je m'occupais aussi d'artistes. Ils étaient invités régulièrement de l'émission de José Artur (comédien et grande voix de France Inter). J'y allais avec eux et ça m'a plu. J'étais aussi invité de temps en temps à Radio Armorique quand je programmais des artistes. Petit à petit, je me suis dit qu'il fallait monter une radio pirate. Et quand tu as un bar, tu as plein de clients. Parmi eux, il y avait beaucoup de gens de la Maison de la culture. J'ai demandé si des gens étaient intéressés pour causer dans le poste. C'est parti comme ça ».

La première
« C'était un mardi, à 17h, au mois de mai 1981. J'avais transformé la cuisine et une petite pièce du bar en radio. On a installé notre premier émetteur – peu puissant – et on se foutait beaucoup de nous au début : on ne nous captait pas à Villejean. Pourtant on émettait. Enfin, on essayait. De mai à septembre, on tentait de diffuser chaque jour, sauf que TDF (Télédiffusion de France) brouillait le signal et mettait France Inter à la place. On avait deux minutes. On n'avait pas le temps de parler, on savait qu'on allait être brouillés, donc on envoyait de la musique. La première sans brouillage, c'était le 3 septembre 1981, à 9h. On a mis de la musique et, à 10h, j'ai commencé mon émission, Gaby s'éveille. J'avais choppé la musique de Jacques Dutronc (Il est cinq heures, NDLR) pour rigoler. Je parlais musique, cinéma, ce qui se passait à Rennes, etc. ».

Les débuts
« Les premiers invités, ça devait être l'Auberge de jeunesse. Et un des premiers invités un peu connus, c'était Lionel Péan, le navigateur. Ensuite, tout s'est fait petit à petit. Les gens ne venaient pas spontanément, donc je suis allé à Paris faire des interviews de gens que je connaissais un peu, dont je pouvais avoir le contact. À partir de ce moment-là, quand les gens ont vu qu'on pouvait avoir le chanteur Renaud par exemple, c'est parti tout seul. On avait pas mal d'émissions et pas de problème d'animateurs. C'est l'avantage d'un bar : on avait plein de personnes passionnées. C'était l'un des meilleurs moments de Radio Rennes, il y avait tellement de convivialité ». (...)

Baptiste LANGLOIS

Retrouvez la suite de l'article dans le document associé.

 
 

TOUTE LA PRESSE

© Radio Rennes - Conception : Adlib - Développement : Wanerys