Site qui présente la radio locale libre de Rennes: les émissions, les horaires, des infos, les coordonnées, la play list Quota Au programme: chanson/rock...
Attention : vous utilisez une ancienne version du navigateur Internet Explorer (version 7 ou inférieure).
L'affichage du site ne s'effectuera pas correctement. Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur (Menu Outils, Windows Update).
Radio Rennes
Ecoutez en direct

PRIX ADO DES ARTS PLASTIQUES

09/04/2019
PRIX ADO DES ARTS PLASTIQUES

Le Prix Ado des Arts Plastiques est un concours départemental ouvert aux jeunes d’Ille et Vilaine de 12 à 18 ans. L’occasion de dévoiler son talent et sa créativité, mais aussi de participer à une première exposition d’envergure et de...

EVENEMENT

FOIRE AUX LIVRES

09/04/2019
FOIRE AUX LIVRES

Pour la quatorzième année consécutive, Trisomie 21 Ille-et-Vilaine organise une grande foire aux livres d'occasion, les 21 et 22 avril 2019, au profit des personnes porteuses de Trisomie 21.

Au cours de ce week-end de Pâques, le public pourra flâner à travers les longues allées de livres (plus de 100.000 ouvrages) et soutenir les actions de l'association...

 

PRESSE

Ouest-France : 'Monsieur Radio Rennes' a 30 ans

07/05/2011
Ouest-France : 'Monsieur Radio Rennes' a 30 ans

Gaby Aubert a lancé Radio Rennes, une des toutes premières radios associatives de France, en 1981. "Franc-parleur" chaleureux, il en tient toujours les rênes.

Directeur de Radio Rennes depuis sa création en 1981, vous fêtez ses 30 ans cette année. Comment est-elle née ?

À l'époque, j'étais propriétaire du café-théâtre Le Ranelagh, rue Saint-Hélier. J'avais le virus de la radio, je faisais beaucoup d'émissions avec les personnes qui se produisaient dans mon cabaret. Parmi mes clients, je recevais beaucoup d'étudiants, de musiciens et d'artistes en tout genre. Je les entendais débattre avec ardeur, de tel film ou de telle chanson. Alors, plutôt que de faire la révolution dans mon bar, je leur ai proposé de monter une radio. Certains ont d'abord hésité. « On n'a jamais fait ça ! » disaient-ils. Mais justement, nous n'avions pas de projet radiophonique. L'important était d'être entre potes et de parler aux gens, sans prétention, de ce qui nous passionnait.

Radio Rennes s'est inscrite dans la mouvance des radios libres...

À la fin des années 1970, je sentais le vent tourner. François Mitterrand avait créé une radio libre pour le Parti socialiste. S'il passait aux présidentielles de 1981, le paysage audiovisuel changerait. À l'époque, il n'y avait que quatre radios. Cela paraît hallucinant. En tout cas, comme beaucoup de jeunes, je ne me reconnaissais dans aucune d'entre elles. En mai, le PS a pris le pouvoir. Un mois plus tard, nous déclarions notre association à la préfecture, avant de faire des essais durant tout l'été. Mais nous étions constamment brouillés. Ce n'est qu'en septembre que nous avons pu émettre sans problème. Je ne suis pas militant, mais je peux remercier la gauche.

Comment s'organisait la radio à l'époque ?

Nous étions une quarantaine de bénévoles, mordus de culture. Chacun mettait un peu de sa poche, de l'argent, du matériel. Un client qui bossait à Supélec nous a fabriqué un émetteur. Et nous avons installé le studio dans mon bar, mais tout en restant professionnels, attention. Nous émettions de 8h à 4h du matin. Ça discutaillait dur à l'antenne. Mais à l'époque, je n'imaginais pas que nous serions là trente ans plus tard. Il aurait fallu être un peu culotté pour en avoir la certitude...

 
Retrouvez la suite de l'article dans le document associé.
 
 

TOUTE LA PRESSE

© Radio Rennes - Conception : Adlib - Développement : Wanerys